Nouvelle-Zélande

(Février 2020)

Jour 1 / Jour 2 / Jour 3 / Jour 4
Jour 5 / Jour 6 / Jour 7 / Jour 8
Jour 9 / Jour 10 / Jour 11 / Jour 12
Jour 13 / Jour 14 / Jour 15

Jour 1

Quasiment 1 an que nous avons réservé les billets d’avion… autant de temps pour préparer le voyage (en réalité, Manu en avait bouclé les 9/10ème au début de l’été), pour se projeter et tout simplement pour commencer à rêver…

Nous y sommes ! 👍🏻

Enfin presque… autant dire que la destination nous semble encore loin lorsque nous quittons Lille. Nous sommes jeudi 10:00 du matin et nous serons à Auckland samedi matin à 5:00 😱 (heure locale).
Voiture, métro, train, navette, avions 1 et 2 nous feront voyager pendant 31 heures.
La Nouvelle-Zélande est un pays qui se mérite !

Ce premier post est écrit de Doha où nous faisons escale pendant 2h. Le second avion nous emmènera jusqu’à Auckland après 16:00 de vol d’une seule traite (le plus long trajet à ce jour sans escale).

L’aéroport de Doha, par où nous sommes déjà passés, est toujours aussi gigantesque et soigné. Et bien qu’il soit une plate-forme mondiale où transitent plus de 3 millions de voyageurs par jour, c’est paisible et bien organisé…
Petite particularité cette fois tout de même avec l’apparition du masque😷 pour un grand nombre de visiteurs. Coronavirus oblige. Pas de stress, même si cela ajoute un petit côté anxiogène…

Oublions le quotidien, l’hiver, les virus, les manifs, le boulot et place au voyage et à la découverte !
Nous espérons juste dormir dans cet A380 car une journée déjà bien remplie nous attend avec une activité Kayak dès demain matin…😱

SMYle débarque en Nouvelle-Zélande !

Même si nous l’avions anticipé mentalement, le voyage fut très long… le second vol, celui de 16 heures et 15 minutes, restera une expérience avec plusieurs films visionnés, environ 5:00 de sommeil, 3 repas, des en-cas toutes les deux heures et un petit-déjeuner. Excédent de « bagages » garanti au retour 🤨

Nous ne sommes pas mécontents de toucher le sol d’Auckland à 5:10 du matin heure locale.

Avant de pénétrer sur le territoire, il reste l’étape de la douane avec un zèle particulier pour tout ce qui est nourriture (absolument RIEN n’est autorisé à entrer !), médicaments ou tout agent biologique.
Les Néo-Zélandais protègent leur île et sa fragile biodiversité !
A l’arrivée, nous devrons d’ailleurs repasser nos bagages aux rayons X, montrer nos semelles de chaussures de randonnées pour voir si elles sont bien propres (au risque de se les faire décontaminer) et enfin aller déclarer paracetamol et antihistaminiques à un comptoir spécifique.

Après toutes les formalités d’aéroport et location de la SMYle mobile, nous voici sur la route aux alentours de 7:30…

C’est parti pour l’exploration de l’île Nord direction Cathédrale Cove.
Deux heures de route (conduite à gauche !!!) nous séparent de notre prochain spot, l’occasion de mettre la playlist SMYle et d’apprivoiser les paysages qui s’offrent à nous.

Peu de référentiels nous permettent de décrire le panorama qui défile. Nous sommes à la fin de l’été ici et on sent que la végétation a souffert de la chaleur. Une impression d’immensité de champs d’herbe jaunie devant nous et au loin quelques vallons plus verdoyants. La route nous fait croiser quelques maisons éparses. Elles sont presque toutes construites en bois et de plain pied, plutôt modestes et parfois accompagnées d’un hangar à foin ou d’une étable. Vaches et moutons sont en pâture à proximité.

Les routes sont larges et plutôt en bon état, la signalétique fait à la fois penser aux USA et à l’Australie (panneaux jaunes).
Changement léger de paysages après une demi-heure de route en direction de la mer, les routes deviennent sinueuses (5 sur l’échelle du vomimètre 🤢), et la végétation aux allures tropicales est beaucoup plus dense et plus verte. Conifères, hêtres, fougères et nombreux palmiers se mélangent étrangement et forment une jungle dense. Les pâturages tout autour restent nombreux.

Nous arrivons à Cathedral Cove. Nous devions faire du kayak autour de ce spot mais la mer agitée en a décidé autrement. Alors, nous partons finalement en randonnée pour parcourir le site.

Si ce lieu nous rappelle quelque chose, c’est parce qu’il est l’un des décors du célèbre blockbuster Narnia. Dans le film, les 4 héros quittent l’obscurité du métro londonien, pour se retrouver par magie à Narnia sur une plage magnifique à proximité d’une gigantesque arche sculptée dans la roche.

Processed with MOLDIV

C’est la plage la plus connue de Nouvelle-Zélande et nous y resterons un bon moment pour prendre conscience que nous sommes à presque 19 000 km de chez nous et que, ça y est, nous sommes bel et bien en vacances.

Un peu plus loin, nous faisons la découverte du rocher « Te Hoho » (le puissant) qui, selon une légende Maorie, serait le gardien de la plage. Il évoque la proue d’un navire qui se serait échoué il y a des milliers d’années.
Nous avions également la possibilité de nous baigner voire même de faire du snorkeling mais la mer est trop capricieuse (et froide) pour nous.

Pause déjeuner bien méritée avec ribs et fish&chips… cela ressemble à des vacances où la nourriture ne sera pas la plus raffinée et donc la plus légère ! 🥴

Petit tour par Hot water beach qui est une plage populaire du pays (700 000 touristes par an). Nous sommes chanceux car il y a très peu de monde.
L’idée était de repérer les endroits où le sable est chaud, (où l’odeur de soufre se fait sentir) et de creuser pour y trouver une eau à 65 °C. Là encore, mère nature ne nous facilite pas la tâche car les heures de marée ne coïncident pas avec notre planning du jour. Nous transformerons donc le moment en une jolie balade digestive, les pieds dans l’eau.

Il est 14:30 et les corps sont fatigués… nous avons tous terminé nos boulots respectifs mercredi soir, fait nos bagages le soir et sommes partis le lendemain matin pour 31:00 de voyage… pas de sas de décompression, pas de sommeil (ou peu), il est 2:30 du matin en France… il nous faut récupérer un peu si on veut profiter pleinement de ces 15 jours.

Direction Matamata pour rejoindre notre Bed&breakfast après deux heures de route qui offrent de jolis paysages mais aussi à nouveau beaucoup de lacets 🤢 dans les montagnes.

Une soirée sage, très sage avec Morphée qui passera rapidement après un repas frugale concocté au supermarché du coin.

Nous serons en forme demain pour découvrir la Comté et l’univers de Monsieur Sacquet.

Voyager donne le SMYle !

Jour 1 / Jour 2 / Jour 3 / Jour 4
Jour 5 / Jour 6 / Jour 7 / Jour 8
Jour 9 / Jour 10 / Jour 11 / Jour 12
Jour 13 / Jour 14 / Jour 15

Fais-nous profiter de tes commentaires :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *